À la friterie,

À la friterie

Agathe passa devant l’aubette de son ami Kiki Lafrite. Il était minuit et quart. Serait-il encore à pied d’oeuvre ? Parmi ses casseroles toutes plus blinquantes les unes que les autres, Kiki, de son vrai nom René, rangeait soigneusement ses ustensiles. Le volet était déjà fermé. De sa porte ouverte, il pouvait voir ses derniers clients traîner à côté des poubelles, buvant à même le goulot leur dernière bière.

Kiki s’activait, remuait sa tignasse rousse qu’il avait libérée de son fichu réglementaire, essuyant d’un torchon gris le gras de la table de travail. Agathe s’approcha et gratta à la devanture, espérant que René l’entendrait. Elle tira de toutes ses forces sur le volet, en décrocha deux lattes, lorsque, surpris par le claquement, il la vit enfin.

  • Ah, c’est toi ? Je croyais que tu m’avais oublié !
  • Ben oui, c’est moi.
  • Une petite limonade ?
  • Non merci ! répondit Agathe.

... comment voulez vous terminer l'histoire, j'attends vos propositions...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×