Textes et témoignages de jumeaux perdus

doubles  Morgane.

Tu m’avais promis de rester

Jusqu’à ce qu’enfin j’accepte de grandir.

 Mais malheureusement tu m’as quitté

J’ai vraiment l’impression de m’être fait trahir.

 Pourquoi es-tu parti sans rien dire

Ni au-revoir, ni à jamais.

 Je me sens si seule sans tes dires

J’aurais vraiment besoin d’amitié.

 Car  sans toi pour me réconforter

Je n’arrive vraiment pas à me soutenir.

 Reviendras-tu, un jour, une année ?

Parce que sans toi, tout me fait souffrir.

                                          Texte  et dessins  de Lauriane Plantin ,  janvier 2003

                                                                                     Avec l’autorisation de l’auteur.

  

Puisque  c’est ainsi, 2003l'enfant au miroir, 4/02/2006

Et oui, maintenant je l’ai compris

Ce n’est pas si noir que tu es partie

Puisque c’est à côté, en mon Amie

Que tu as su me rendre vie.

 C’est un sourire, une parole

Qui m’ouvre comme une corolle

Et si tu penses que c’est mieux comme ça,

Alors, je m’y ferai, tu verras !

 Oui, je le sais bien, tu ne reviendras pas

Puisque c’est à côté que tu as choisi d’être là

Mais s’il te plait, manifeste-toi

Car pour être moi, j’ai réellement besoin de toi !

 Et c’est parce que dans mon malheur

Tu as déposé ta goutte de bonheur

Qu’aujourd’hui, tu me manques tellement

Même si tu es à mes côtés, éternellement.

Texte  et dessins  de Lauriane Plantin,  février 2003, Avec l’autorisation de l’auteur.

 tu n'es pas elle Vertiges, 2003?                                                                              

 

 

Commentaires (8)

1. réponse à Mignot 12/12/2015

Bonjour à vous,

Oui, le livre s’adresse à tous.
Pour une enfant si jeune, je conseille de lire l’histoire d’abord vous-même, ensuite de raconter dans son oreille pendant son sommeil ce qui est arrivé de façon à ce que son inconscient comprenne votre message.
Ensuite, vous pouvez lui lire le livre par petit morceau, d’abord en vous concentrant sur les images (ce sont des dessins d’enfant très compréhensibles par eux) , ensuite en lisant le texte : il y a deux parties dans le livre :
La première partie explique ce qui est arrivé, la deuxième partie ce que l’on peut faire.
Il est important de prendre dans le texte ce qui VOUS concerne , les mots peuvent être changé pour s’adapter à votre histoire.

À bientôt.

2. Mignot 11/12/2015

Le livre "le jumeau perdu" Peux t il d'adresser à une petite fille de 16 mois nee prématurément à 6 mois Elle avait un frere jumeau parti au bout de 3 semaines...Si quelqu'un ou l'auteur pouvait me repondre Merci beaucoup

3. Charlie 13/12/2012

C'est étrange ces textes... J'ai écrit les mêmes... L'un avec un comparatif de 2 soeurs et l'autre avec le miroir brisé! IL faut que je les retrouve, je crois que je les ai gardés chez mes parents (J'ai 30 ans).
De mon côté ma mère a perdu plusieurs de mes frères et soeurs à 4 mois de gestations (nous étions environ 6).
Merci de ces témoignages.

4. Delval Jessica 20/11/2012

Bonjour Marie-Eve, je vous écrit pour vous dire que j'ai déjà bien entamé votre premier roman "Entre deux berges". Je l'adore. Je sais déjà que je vais le lire en boucle.
Je tenais à vous remercier pour tous les conseils que vous m'avez donné lors de notre rencontre au Salon de Tournai la Page. Je tiendrais compte.

5. madamepouspoule (site web) 01/05/2012

Merci pour votre commmentaire qui est sur le site. bravo pour le prénom donné à Maxime, qui peut maintenant reposer en paix.
votre témoignage aidera certainement quelqu'un.

6. Kelly 01/05/2012

c'est très bo ces textes moi même j'ai perdu mon jumeau ou jumelle et j'ai toujours su en moi que c'était un garçon je le sentais dans ma tête
je me suis toujours senti seuls comme si une parti de moi menquai et ma mère ma emmener voir je ne sais combien de psy pour savoir pourquoi
et c'est seulement à 10 ans qu'un des psy a parler du syndrome du jumeaux perdu et c'est comme sa que ma mère ma avouer que j'aurai du avoir un jumeau et depuis je lui ai donner le prénom de Maxime :)

7. Marie-Eve M 20/09/2010

Super,

merci encore pour tous ces beaux textes: changer le prénom (qui commence quand même par M me semble magnifique, une autre étape du deuil en quelque sorte. bonne continuation pour ce chemin.
je suis en Alsace pour l'atelier où est passé mon jumeau, ce week-end, et j'y montrerai un dessin et deux textes de vous, merci...

8. Lauriane Plantin 20/09/2010

Morgane est le prénom que j'avais moi-même choisis, à l'âge de 10 ans, pour ma sœur jumelle (décédé nous supposons vers la 7e semaine et demi de grossesse). Récemment l'un de mes frères avait fait remarquer qu'il nommer ma sœur n'était pas ma charge mais celle de mes parents ; 2 mois plus tard ma mère m'a confiée qu'elle y avait réfléchit et qu'elle avait nommé ma sœur MADELINE. J'ai accueilli avec joie ce nouveau prénom bien qu'il m'est difficile de faire un échange définitif entre le prénom que ma jumelle à porté en mon cœur pendant 12 années et ce nouveau prénom. Mais désormais Morgane s'appelle Madeline.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site